Actualités IT en France

Communiquer sur vos produits et services innovants

OVHcloud Introduction à la Bourse de Paris

   Paris, 20 sept 2021 (AFP) –

Le champion français du cloud OVHcloud va faire son entrée à la Bourse de Paris, la deuxième opération de ce type cette année pour une entreprise française de la tech après la pépite musicale Believe en juin.   OVHcloud, qui a fait approuver son document d’introduction par l’Autorité des marchés financiers (AMF), entend lever jusqu’à 400 millions d’euros en capital à l’occasion de cette opération, a-t-il indiqué sans préciser le calendrier.

   Le fondateur Octave Klaba et sa famille « garderont une participation largement majoritaire » dans l’entreprise à l’issue de l’opération, a précisé OVHcloud dans un communiqué.

   Octave Klaba et le directeur général d’OVHcloud Michel Paulin n’ont pas confirmé la valorisation de 4,7 milliards de dollars évoquée dimanche par le Wall Street Journal.

   « Il est beaucoup trop tôt pour parler de la valorisation », a indiqué Michel Paulin lors d’une conférence de presse.

   Basée à Roubaix (Nord), la société de plus de 2.400 salariés et 632 millions d’euros de chiffre d’affaires est devenue en vingt ans une vedette de la tech française, d’abord comme hébergeur de sites web puis en réussissant à construire une offre européenne sur un marché du cloud largement dominé par les géants américains tels qu’Amazon, Microsoft ou Google.

   Les fournisseurs de cloud mettent à la disposition de leurs clients les énormes capacités informatiques de leurs centres de données,  avec un avantage en terme de coût et d’adaptation permanente aux variations des besoins en puissance de calcul et de stockage.

   OVHcloud avait confirmé en mars sa volonté de s’introduire en Bourse. Mais un incendie quelques jours après dans l’un de ses centres de données à Strasbourg l’avait obligé à se mobiliser massivement pour aider les milliers de clients qui ont perdu sites web et données dans le sinistre.

   OVHcloud doit toucher d’ici à la fin septembre 58 millions d’euros de ses assureurs suite au sinistre, qui lui a amputé son chiffre d’affaires de 28 millions d’euros sous forme de bons d’achat distribués à ses clients à titre de compensation, selon les informations fournies lundi par les dirigeants.    

   – Forte croissance des ventes –

   Habitué des forts de taux de croissance des ventes avec un hausse de « plus de 20% chaque année au cours de la dernière décennie », le groupe compte atteindre « un taux de croissance organique du chiffre d’affaires aux environ de 25% à horizon 2025, qui pourrait être soutenu par des acquisitions », selon Michel Paulin.

   Les dirigeants du groupe ont prévenu qu’il n’y avait pas de distribution de dividendes prévue pour les futures actionnaires, le groupe voulant se concentrer avant tout sur l’investissement, avec 2 milliards d’euros prévus sur la période 2020-2025.

   OVHcloud vise notamment la clientèle de l’Etat et plus généralement des institutions publiques.

   Avec Oodrive (groupe français spécialisé dan le stockage de données) et Outscale (filiale de Dassault Systèmes), il est en effet l’un des trois fournisseurs de services de cloud détenteur d’un label « SecNumCloud » de l’Anssi (gardien de la sécurité informatique nationale), qui l’habilite à fournir des services de cloud à l’Etat et aux opérateurs d’importance vitale (réseaux d’énergie, de transports, CHU…).

   OVHcloud réalise plus de la moitié de son chiffre d’affaires (62%) sur le marché du cloud privé, sur lequel chaque client garde ses propres serveurs physiques, sans que ceux-ci ne soient mutualisés avec les serveurs d’autres clients. Il se revendique comme « l’un des deux principaux fournisseurs de services de cloud privé en Europe ».

   Il réalise 13% de son chiffre d’affaires sur le marché du cloud public, dans lequel les serveurs physiques sont complètement mutualisés entre tous les clients.

   Sur ce marché, qui a fait la fortune d’Amazon notamment, OVHcloud se dit « le premier fournisseur européen » et le cinquième en Europe derrière les géants américains.

   L’introduction en Bourse sera la deuxième cette année pour une grande entreprise française de la tech, après celle de la pépite musicale Believe en juin.

   Believe a toutefois levé un peu moins d’argent que prévu (300 millions au lieu de 500 millions), et le prix de l’action reste légèrement sous son prix d’introduction.

   Les fonds d’investissements KKR et TowerBrook, entrés au capital d’OVHcloud en 2016 vont céder une partie de leurs titres existants mais resteront au capital.

   OVHCloud a été fondée en 1999 par Octave Klaba, un jeune homme d’origine polonaise passionné d’informatique, arrivé en France à l’adolescence avec sa famille.

Le fournisseur français de services de cloud (informatique dématérialisée) OVHcloud a lancé son processus d’introduction à la Bourse de Paris, a-t-il annoncé lundi dans un communiqué.

   OVHcloud, qui a fait approuver son document d’introduction par l’Autorité des marchés financiers (AMF), entend lever jusqu’à 400 millions d’euros en capital à l’occasion de cette opération, a-t-il indiqué.

   Le fondateur Octave Klaba et sa famille « garderont une participation largement majoritaire » dans OVHcloud à l’issue de l’opération, selon le communiqué.

Violent incendie aux centres de données à Strasbourg

   Mais un violent incendie dans l’un de ses centres de données à Strasbourg, quelques jours plus tard, avait retardé l’opération, le groupe devant se mobiliser pour assister des milliers de clients se retrouvant privés de sites internet ou d’infrastructures informatiques après le sinistre.

Comme dit et répété un immense incendie a détruit partiellement les serveurs d’OVH de leur centre de Strasbourg, dans la nuit du 9 au 10 Mars 2021, et forcément cela impacte des milliers de clients, français et mondiaux, dont leurs sites étaient hébergés sur le Data Center de  Strasbourg.

Capgemini et OVH pour un partenariat mondial :

En effet, il y a deux ans de cela, les deux géants avaient déjà consumé une première union, et ce, en toute discrétion. Ceci dans le but de concevoir une offre destinée particulièrement aux clients les plus sensibles à la souveraineté de leur PI (Patrimoine informationnel). Cet article vous présente quelques détails de cette récente alliance.

L’AMF : qu’est-ce que c’est ?

La certification AMF est une obligation légale imposée par l’Autorité des Marchés Financiers pour certains professionnels de l’univers des finances. Il s’agit d’une certification déployée depuis juillet 2010 dont le but est de vérifier et de valider les connaissances des employés dans un intervalle de six mois après leur recrutement.

Les derniers articles par Infos Nouvelles Technologies (tout voir)

Recent Articles