Actualités IT en France

Communiquer sur vos produits et services innovants

Monitoring serveurs : pourquoi c’est important

serveurs supervision, serveurs monitoring, serveurs metrologie, termes similaires et proches, mais différents quand même, pourquoi faut-il les surveiller.

Monitoring serveurs : pourquoi c’est important  ;  Les serveurs sont la pierre angulaire technique de toute entreprise. Composants indispensables d’un réseau informatique, ils permettent notamment à une entreprise d’héberger et de déployer ses applications métier et ses données.

Un serveur en panne ou qui connait des performances médiocres peut aussi causer de nombreux problèmes à une entreprise. On peut notamment citer la perte de données, l’interruption de l’activité, la baisse des ventes, l’altération de l’image de l’entreprise, la réduction de la productivité…

Et dans la mesure où les défaillances de serveur sont aussi devenues trop fréquentes (58 % des incidents informatiques en France en 2021) ces dernières années, les entreprises doivent chercher tous les moyens possibles leur permettant d’optimiser les performances de leurs serveurs. Cela passe bien évidemment par la mise en place d’un excellent système de surveillance.

Mais comment surveiller efficacement ses serveurs ? Dans le passé, la surveillance d’un serveur était un processus manuel où les entreprises comptaient sur leur personnel pour se connecter aux serveurs, ouvrir des journaux individuels, exécuter des commandes et identifier les écarts dans la sortie pour repérer les problèmes. Aujourd’hui, il existe des solutions logicielles qui offrent une approche automatisée, rationalisée et centralisée permettant une meilleure surveillance ou monitoring serveurs.

Monitoring serveurs : pourquoi c’est important ; La réponse tout de suite, dans le présent article !

Que sont les serveurs ?

Serveur Supervision
Serveur Supervision

Avant de parler de monitoring, une brève description de ce qu’est un serveur s’impose. Il s’agit d’un dispositif informatique (matériel et/ou logiciel) occupant une place centrale et indispensable de tout environnement informatique. Le serveur a pour principale fonction de stocker, de récupérer et d’envoyer des fichiers et des données vers d’autres ordinateurs sur le réseau. Les applications métier sont également hébergées et déployées à l’aide d’un serveur.

C’est également grâce aux serveurs que vous pouvez héberger des sites web ou accéder à une page web en utilisant Internet, profiter d’un service de courrier électronique, stocker vos données en ligne… Tous les services que vous accédez ou proposez en ligne sont gérés et hébergés sur des serveurs. Ainsi, quand les serveurs tombent en panne ou connaissent des problèmes de performance, l’accès à ces services est perturbé, voire interrompu.

Les types de serveurs les plus connus et les plus utilisés par les entreprises sont les serveurs d’applications, les serveurs de fichiers, les serveurs d’applications, les serveurs DNS, les serveurs de messagerie, les serveurs web, les serveurs de bases de données, les serveurs virtuels, les serveurs proxy… Enfin, notez que tous les types serveurs ne se surveillent pas de la même façon.

Autres articles :

Qu’est-ce que le monitoring de serveurs ?

Le monitoring ou surveillance des serveurs fait référence à un processus d’acquisition de visibilité sur les composants et les actions sur vos serveurs, qu’ils soient physiques ou virtuels. Mené par les administrateurs réseau grâce à des solutions logicielles adaptées, il consiste concrètement à surveiller la disponibilité et les activités qui se déroulent au niveau de toutes les ressources disponibles telles que les matériels et les logiciels.

La surveillance est importante pour diverses raisons. Premièrement, elle aide à prédire les problèmes. L’analyse et la détection des goulots d’étranglement peuvent par exemple être utiles pour indiquer où des mises à niveau de composants ou de services sont nécessaires. Elle garantit également une détection rapide des problèmes grâce à une surveillance permanente, en temps réel et à la mise en place d’un système qui alerte en temps réel les responsables en cas de problème.

Une autre raison serait aussi la conformité. De nombreuses entreprises s’engagent à fournir un certain niveau de disponibilité et de performances. Et pour réussir à tenir de tels engagements, elles doivent utiliser des solutions de monitoring de serveurs performants.

Sans parler des éventuelles pertes financières qui peuvent en résulter, si vous disposez d’un serveur qui fait de la vente de billets par exemple, et que ce dernier tombe en panne ou devient inaccessible, la perte financière potentielle pouvant en résulter, peut être très conséquente.

Différence entre supervision, monitoring et métrologie  ?

Les puristes font parfois la différence entre supervision et monitoring, mais en réalité, il y en a très peu, pour satisfaire tout le monde on pourrait dire que le monitoring, c’est de l’observation passive, et est à considérer plus dans le sens, de surveiller ou de « garder un œil dessus » alors que la supervision, implique qu’il y ait une certaine obligation d’agir, mais dans tous les cas nous devons considérer que la supervision est une des composantes du monitoring.

Un autre terme apparait aussi, lorsque l’on fait des recherches sur le sujet : Métrologie, en réalité dans l’esprit de beaucoup ces 3 termes se mélangent ou se confondent, et beaucoup d’experts considèrent qu’ils sont très proches, tellement similaires, qu’il est parfois difficile de faire la distinction entre les trois, d’où les utilisations et les confusions.

Comment fait-on pour surveiller un serveur ?

Pour surveiller un serveur, vous aurez besoin de déployer un outil de monitoring informatique adapté ou de supervision, diront certains puristes, mais le résultat est similaire. Ce type d’outil peut se baser sur l’analyse de fichiers logs, l’analyse de résultats de commandes, mais également sur l’usage de protocoles standards tels que le protocole SNMP (protocole simple de gestion de réseau) et le protocole ICMP pour surveiller un serveur.

Le protocole SNMP, pour information, permet de sonder les périphériques réseau et délivre des informations importantes sur des paramètres tels que l’utilisation du processeur, la température, le temps de fonctionnement, les erreurs, l’utilisation de la mémoire…

Le protocole ICMP, en ce qui le concerne, est généralement utilisé pour le diagnostic réseau et plus précisément pour identifier et signaler les erreurs dans un réseau. Ce protocole détecte les problèmes en envoyant une demande d’écho ICMP à un nom cible ou une adresse IP afin de vérifier la connectivité au niveau IP.

Pour revenir à l’analyse de fichiers logs, il s’agit également d’un bon moyen pour déterminer ce qui se passe au niveau d’un serveur et d’un réseau en général. Un fichier log est un petit fichier texte généré automatiquement par un logiciel ou un matériel. Il contient à minima les informations sur les évènements survenus ainsi que la date et l’heure de chaque évènement.

Il existe aussi d’autres protocoles plus spécialisés dans la surveillance de certains types d’application et au niveau d’un certain type d’environnement. C’est le cas par exemple du protocole Windows Management Instrumentation qui permet de surveiller les services Windows, localement ou sur plusieurs serveurs.

Pourquoi le monitoring serveurs est-il important ?

La surveillance de serveurs à l’aide d’un outil adapté vous permettra notamment de :

  • Détecter immédiatement les dysfonctionnements matériel et logiciel du serveur.

Erreurs du CPU par exemple, ou encore la saturation de la mémoire, défaillances de la carte réseau, la température au niveau de certains matériels qui montent dangereusement… Au moindre problème au niveau du serveur, vous êtes immédiatement informé grâce aux messages d’alerte diffusés par le logiciel de monitoring réseau.

  • Evaluer en temps réel la santé et les performances du serveur et du réseau en général.

Les outils de surveillance ont les yeux rivés sur les métriques telles que l’utilisation du processeur, l’utilisation de la RAM, l’utilisation de l’espace disque, la consommation de la bande passante, débit, les erreurs de paquets, longueur de la file d’attente de sortie qui donnent une idée sur la santé et les performances du serveur. En cas de problème, l’analyse des données de surveillance faite par la solution de monitoring en place vous aidera aussi à déterminer la cause du problème ainsi que le ou les éléments concernés par le problème.

Si par exemple le débit est faible, ce qui peut être un problème de bande passante. Votre outil de monitoring vous aidera à identifier les causes, qui peuvent être des applications trop gourmandes, une cyberattaque, des utilisateurs qui font autres choses que leur travail…

  • Surveiller l’utilisation des ressources

Les entreprises doivent surveiller de près les ressources disponibles et la manière dont elles sont utilisées. Utilisation du CPU, socket CPU, vitesse du CPU, mémoire physique libre, mémoire physique disponible, mémoire virtuelle disponible, utilisation du disque, lectures du disque, écritures sur le disque, compteur de mémoire pleine du disque, partitions du disque, température du CPU… Voilà quelques exemples des paramètres clés liés à l’utilisation des ressources qui vous seront fournis en temps réel par votre logiciel de monitoring serveur. En surveillant de près toutes ces mesures, vous pouvez repérer les problèmes et les corriger rapidement.

  • Mettre en place un environnement automatisé et sans erreur

Les fonctions des outils de monitoring ne se limitent pas à la surveillance, certains sont également capables de prendre en charge des tâches chronophages en automatisant les processus et en effectuant des vérifications par elle-même. L’automatisation garantit moins d’erreurs humaines et aussi plus de temps aux administrateurs système pour se concentrer sur des tâches plus importantes que seuls des professionnels humains peuvent réaliser.

  • Mieux gérer la sécurité des serveurs et par extension celle des données et des applications

Qu’il s’agisse d’un serveur ou quelque chose d’autre, la surveillance de l’infrastructure joue un rôle important dans l’orchestration de la sécurité. Un bon outil de monitoring vous aide à identifier les vulnérabilités au niveau de votre serveur ou de votre réseau en général (exemple : applications qui ne sont pas à jour) et aussi les activités suspectes (intrusion, surconsommation de la bande passante, disparition ou modification de fichiers, difficulté ou l’impossibilité d’accéder à certaines données, un taux d’activité inhabituel du site internet de l’entreprise, difficulté ou impossibilité d’accéder à certaines données…).

MEMOGuard V5, le logiciel pour la surveillance, la supervision et le monitoring avec gestion des astreintes.

Ne cherchez plus le MEMOGuard V5, dans sa dernière version constitue l’une des plateformes parmi les plus évoluées et les plus modernes du marché. Il sait tout faire, de la gestion des alarmes et des alertes, avec les envois à travers de multiples canaux, SMS, GSM, Appel Vocaux, Fax, Mails, sans oublier les gestions des astreintes avec des acquittements et des doubles acquittements.

Il dispose en plus d’une multitude de fonctionnalités, comme celle dite de Swap, qui vous permet à la volée de transformer ou modifier, toutes les alertes enregistrées, pour une personne, pour un service, sur un simple clic de souris.

Alors n’hésitez plus demandez une démonstration gratuite au 00.33.1.60.53.60.53, vous serez largement surpris et conquis par son potentiel et sa facilité d’utilisation. www.supervision-clever.fr

Auteur Antonio Rodriguez Mota, Editeur et Directeur de Clever Technologies

Les derniers articles par Infos Nouvelles Technologies (tout voir)

Recent Articles