Pass sanitaire : un centre de vaccination contre la Covid-19 vandalisé sur le plateau du Vercors en Isère

C’est la consternation dans le Vercors. Dans la nuit du 16 au 17 juillet 2021, des “anti-vax” ont commis des dégradations sur des bâtiments publics. L’Office de tourisme de Villard-de-Lans a été tagué tandis que le centre de vaccination qui devait ouvrir aujourd’hui à Lans-en-Vercors a été saccagé.

“Des actes abjectes, ignobles et un parallèle indamissible entre l’action des anti-vaccins et le Maquis du Vercors”. Depuis ce matin, le maire de Lans-en-Vercors, Michael Kraemer ne décolère pas. Dans la nuit du 16 au 17 juillet 2021, la salle des fêtes de l’Aigle qui devait accueillir durant l’été, sur sa commune, un centre de vaccination a été mise à sac.

Le ou les responsable(s) de ce saccage ont ouvert les systèmes incendie du bâtiment qui a été inondé. Structures et parquets sont gorgés d’eau. les murs ont été recouverts de slogans anti-vaccins certains faisant référence à la croix de Lorraine associée à la lette V, symbole patriotique utilisé par les Résistants durant la Seconde Guerre Mondiale. Du matériel qui devait servir à un festival a également été détruit tout comme les seringues et compresses stockées sur place pour la vaccination contre la Covid-19.

“Ce sont nos enfants, ceux de la commune qui vont faire les frais de cette bêtise. Les gens qui font cela confondent tout” s’indigne le maire de Lans-en-Vercors. “Nos budgets sont déjà serrés et voilà que cette salle utilisée par les associations locales est à présent inutilisable”. Un sentiment de gâchis partagé à quelques kilomètres de là par le Directeur de l’Office de tourisme de Villard-de-Lans, Fabrice Mielzareck. La nuit dernière, les façades de ce bâtiment récemment renové ont été recouvertes de tags de la même teneur. “Pensez à vos enfants”, “Vaccin génocide” ou encore “ARN danger” ont été inscrits.

Rédacteur chez Journal Infos It
Je suis passionné des nouvelles technologies, du numérique et des technologies du Web. Nous diffusions des actualités sur l’ensemble des solutions, logiciels, plateforme ou autres.
Marcel tricotte
  • KOMICS INITIATIVE C'est la guerre - Journal d'une famille confinée
    Le 16 mars 2020, le Président Macron déclare que la situation sanitaire conduit notre pays à la guerre contre la Covid-19. Dès le lendemain, l'auteur de bande dessinée Nicoby décide de raconter avec ses crayons son quotidien et celui de ses proches ; un journal dune famille confinée. L'amusement des premières journées est rapidement altéré lorsqu'Audrey, l'épouse de Nicoby revient du travail, présentant les symptômes épidémiques.
spot_imgspot_img

Actualités

spot_img