Google et ses millions de requêtes journalières

800.000 requêtes par seconde, soit 6,9 milliards de requêtes annuelles sont faites chaque jour sur internet, dont 15 % sont nouvelles, pour répondre à de tels chiffres aussi monstrueux, Google se doit de revoir en permanence ses algorithmes, découvrons ensemble comment cela marche.

Google est une entreprise américaine de services technologiques fondée en 1998 dans la Silicon Valley, en Californie, par Larry Page et Sergey Brin, créateurs du moteur de recherche Google.

C’est aujourd’hui une filiale de la société Alphabet  et ce, depuis août 2015.

Mais il est impossible de parler de Google, sans y associer l’un des papas de l’internet et créateur du protocole TCP/IP, Vint Gray Cerf, né en 1943 dans le Connecticut (Etats Unis), considéré comme l’un des papas d’Internet, et qui travaille pour Google, depuis 2005, avec le titre de « Chef Evangéliste de l’Internet ». 

Google est devenu le moteur de recherche de référence et de préférence de tous les internautes de la terre, et ce n’est pas étonnant si les chiffres du moteur de recherche et de son navigateur Chrome sont si importants, ils représentent des % conséquents, quelle que soit la région où l’on se trouve. 

Les derniers % d’utilisation connus sont de :

  • Monde : 65,13 % – Safari à 18,64 %, Firefox à 3,45 %
  • Europe : 60,48 % – Safari à 19,29 %, Firefox à 6,33 %
  • France : 59,48 % – Safari à 20,4 %, Firefox à 7,69 %

Ici et là, de temps à autre, sont annoncées des alternatives plutôt régionales ou linguistiques, qui sont souvent dues à des faits politiques (Exemple, de temps à autre la Chine interdit ou contrôle l’accès à Google), et pour le contourner et échapper à la censure, les chinois utilisent un pare-feu, qui leur permet de disposer de Google gratuitement, comme partout dans le monde.

Démarche simplifiée d’une requête Internet

  • Recherche
  • Analyse du Terme
  • Scan de l’Index
  • Préparation des résultats
  • Adaptation au contexte
  • Affichage des résultats.

L’objectif de Google a toujours été « Aucune requête ne doit rester sans réponse », et il convient de fournir des résultats pertinents et de qualité en moins d’une demi-seconde, et c’est pour cela que constamment ils ajoutent ou intègrent des outils pour améliorer la recherche de la requête.

Et toutes les équipes de Google, travaillent à cet objectif, il faut savoir que Google dispose 22 centres de données réparties dans le monde, selon les derniers chiffres affichés Google employait en 1998, près de 100.000 personnes directement (98.771), depuis nous n’avons plus trouvé de chiffres à jour.

Recherche, lorsque vous posez une question, ou rentrez un ou des mots-clés, Google transmet la requête au serveur le plus proche, pour faire en sorte de pouvoir proposer une réponse le plus rapidement possible.

Analyse du Terme, pour proposer la meilleure des réponses possibles, Google compare votre demande à des phrases similaires, et va jusqu’à vous proposer un correctif en cas d’erreur de terme (ou de coquille, qu’elle soit volontaire ou involontaire).

Scan de l’Index, chaque centre contient, une copie complète des références de l’index, et la recherche est immédiatement comparée aux termes, images et vidéos inclus, juste pour information, l’index Google est composé de 130 Milliards de pages Internet.

Préparation des résultats, Les critères sont triés et organisés selon autant de critères que nécessaires, fiabilité, temporalité, ergonomie du Site, le but est de fournir la réponse la plus adaptée ou la plus pertinente, et ce, qu’elle que soit la question posée.

Adaptation au contexte, Les résultats sont encore affinés, en fonction des critères locaux, tels que la langue, ou l’historique des recherches, ou les préférences indiquées, par l’internaute, car afficher une somme de résultats sans classement ne présente aucun intérêt.

Affichage des résultats, Au départ les affichages se faisaient sous la forme d’une liste de sites Web, mais c’est de moins en moins le cas, de nouveaux formats sont proposés, pour aider l’internaute à mieux s’y retrouver.

Conclusion sur le meilleur outil existant au monde  : Google

Pandu Nayak est le Vice Président, responsable avec son équipe du moteur de recherche, et son objectif est de veiller à ce que les internautes trouvent toujours des informations dignes de confiance, et classées correctement afin que l’internaute puisse s’y retrouver.

Pandu Nayak et son équipe, veillent sur leur bébé, de façon quotidienne, car ils estiment que 40 % des sites Webs sont des spams, qui cherchent et diffusent des fake-news ou fausses informations, c’est pour cela qu’il convient de veiller constamment à la qualité des informations diffusées.

La politique de Google est claire et sans faille, pas de discours haineux, pas d’appels à la violence, ni au racisme, et strictement rien sur le caractère sexuel quel qu’il soit.

Car il y a une différence abyssale entre 1990, lors de la création de Google, où seuls 25 millions de sites Web existaient, alors qu’en 2019  le nombre de sites Internet s’élevait à plus 1,7 milliard, d’après les statistiques annuelles obtenues par NetCraft et l’algorithme Worldmeters.

Elisabeth Tucker analyste des données chez Google précise que l’un des derniers outils crées DepRank, a été conçu pour mieux analyser les requêtes et leur contexte, enfin toute l’équipe qui gère Google, indique que l’an dernier 600.000 expérimentations ont été faites, et 4.500 nouvelles améliorations  ont été intégrées.

Enfin nous terminerons par une citation de Vint Gray Cerf, à l’époque de mon embauche chez Google, je ne mesurais pas l’ampleur que tout cela allait prendre, et il ajoute pour donner encore plus de poids Google a été déterminant dans le développement d’Internet en permettant de rassembler des connaissances dans le monde et de les rendre accessibles à tous.

Nous compléterons, en précisant, si Internet n’existait pas, il faudrait l’inventer.

.Auteur Antonio Rodriguez, Directeur Clever Technologies 

Sources,

Recherches sur internet et la revue Azerty, le numérique des mots.

Recent Articles