Google DMCA confronté à une vague record de censures : 250 000 demandes de retrait par semaine

Google face à une augmentation record des demandes de retrait DMCA

Ces dernières années, Google a enregistré une augmentation significative du nombre de demandes d’avis de retrait DMCA.

Forte croissante des demandes DMCA

Dans cet article, vous découvrirez l’évolution de ces demandes et les principales raisons de cette tendance croissante. N’hésitez pas à partager votre opinion sur ce sujet dans la section commentaires.

L’introduction du rapport de transparence par Google

En 2012, Google a introduit une nouvelle section dans son rapport de transparence, permettant au public de voir quelles URLs étaient ciblées par les détenteurs de droits d’auteur et combien de demandes étaient faites. À ce moment-là, Google traitait plus de 250 000 demandes de retrait par semaine, dépassant ainsi le nombre qu’il avait précédemment reçu en un an entier.

Actuellement, Google reçoit bien plus de 30 millions de demandes de retrait par semaine, établissant un nouveau record.

L’évolution du volume des demandes de retrait DMCA

Au début, Google ne traitait que quelques millions de demandes de retrait DMCA par année et a constaté une réduction du nombre d’avis. Cependant, cette baisse n’a pas duré longtemps. L’été dernier, Google a atteint un jalon en enregistrant plus d’un milliard de demandes de retrait en seulement cinq mois.

Cette augmentation est en grande partie due à la société adulte MG Premium, qui a signalé des centaines de millions d’URL en un laps de temps relativement court. D’autres organismes de retrait tels que Link-Busters.com et Comeso ont également intensifié leurs efforts récemment.

Autre article : GIF avec Google Messages

Des chiffres toujours plus impressionnants

  • 2012 : Google traite 250 000 demandes de retrait DMCA par semaine.
  • Été 2020 : Google atteint 1 milliard de demandes de retrait DMCA.
  • Actuellement : Google reçoit plus de 30 millions de demandes de retrait par semaine.

Les principaux acteurs derrière ces demandes

Auparavant, les détenteurs de droits pour la vidéo et la musique étaient responsables de la majorité des demandes DMCA, mais désormais, ce sont les éditeurs qui prennent le relais. Le développement futur du volume des demandes de retrait de Google dépendra de ces acteurs ou éventuellement de l’émergence de nouvelles organisations anti-piratage.

Exemple d’acteurs influents dans les demandes de retrait :

  • MG Premium, entreprise spécialisée dans le contenu adulte
  • Link-Busters.com, spécialisé dans le contrôle des contenus numériques
  • Comeso, fournisseur de services de gestion des droits

Autre article : sites pirates et bouscule l’industrie du streaming

Quel impact pour les internautes ?

Cette augmentation massive des demandes de retrait DMCA chez Google soulève certaines questions concernant l’accès au contenu en ligne pour les internautes. Bien que ces demandes visent principalement à protéger les droits d’auteur et à lutter contre le piratage, elles peuvent également avoir un impact sur la disponibilité des contenus pour les utilisateurs du moteur de recherche.

Toutefois, il est essentiel de noter que Google ne supprime pas systématiquement toutes les URL signalées, mais analyse chaque cas individuellement avant de prendre une décision. Ainsi, la question demeure : quel sera l’avenir de cette évolution croissante des demandes DMCA ? Seul l’engagement actif des titulaires de droits et des organismes antipiratage permettra de déterminer si cette tendance se poursuivra ou non dans les années à venir.

Dans un contexte où les questions relatives aux droits d’auteur et au piratage deviennent de plus en plus importantes, Google se trouve confrontée à un volume record de demandes de retrait DMCA. Les éditeurs et les organismes anti-piratage ont joué un rôle majeur dans cette augmentation, mais il reste à voir comment cette situation évoluera à l’avenir. En attendant, les internautes doivent être conscients de ces développements tout en respectant les droits d’auteur lorsqu’ils explorent la toile.

Rédacteur chez Journal Infos It
Je suis passionné des nouvelles technologies, du numérique et des technologies du Web. Nous diffusions des actualités sur l’ensemble des solutions, logiciels, plateforme ou autres.
Marcel tricotte
spot_imgspot_img

Actualités

spot_img