Comment maîtriser les coûts DSI 2022

L’informatique peut s’avérer parfois un gouffre financier, avec ses coûts de gestion et ses coûts d’investissement, il nous semple important d’aborder les solutions qui existent, pour faire baisser les coûts, et le SaaS, est une excellente solution.

Comment maîtriser les coûts DSI, la réduction des coûts informatiques est une chose à laquelle toutes les entreprises à l’ère du numérique doivent faire face. La raison à cela est simple :  le système informatique n’est plus seulement un simple système qui permet aux organisations de gérer leur entreprise, il est devenu le moteur qui fait avancer l’entreprise.

Si votre système informatique est un gouffre financier, c’est donc le moteur même qui fait avancer votre entreprise qui devient pour elle un handicap. Dans une telle situation, il est impossible d’être rentable et encore moins de se développer sur le long terme.

Lorsque vous discutez avec un DSI, la conversation aborde toujours et forcément les coûts de gestion, et c’est l’une de leurs priorités que de faire baisser les coûts, tout en restant à la pointe de la technologie (avec des logiciels à jour).

Alors, où et comment les entreprises peuvent-elles travailler pour réduire leurs coûts informatiques ? Dans cet article on vous explique ce qu’il faut faire pour maîtriser ses coûts DSI.

Qu’est-ce qu’une DSI ou direction des systèmes d’information ?

Au sein d’une organisation, la direction des systèmes d’information est celle responsable du système d’information. Dirigée par un directeur des systèmes d’information, elle est notamment en charge de définir l’architecture du Système Informatique (SI), mais aussi concevoir, installer, déployer et exploiter le SI. À part cela, elle assure également la maintenance du matériel, des logiciels, du stockage de données et des réseaux qui composent l’infrastructure informatique de l’entreprise.

Dans une organisation, toutes les initiatives liées à l’informatique relèvent de la responsabilité de la DSI. Pour ces quelques raisons, elle est donc au centre même du pilotage et de la maîtrise des coûts informatiques. Et une de ses nombreuses préoccupations est de faire en sorte que le système informatique auquel dépend l’entreprise soit performant et qui ne serait pas aussi gourmand financièrement.

Les meilleures façons de réduire vos coûts informatiques ?

Si la réduction des coûts est un objectif à long terme pour votre entreprise et votre service informatique, au lieu de réduire vos dépenses de manière brusque et irréfléchie, vous devez à la place prendre le temps d’examiner vos réels besoins en matière de technologie et de vous donner les moyens d’acheter les meilleurs actifs informatiques, mêmes s’ils coûtent cher.

Investir dans de meilleures technologies

Cela implique en partie de déterminer les principales inefficacités au sein de votre service informatique. Une fois déterminé, vous élaborerez une stratégie sur les meilleurs moyens de réduire les coûts, mais essentiellement sur le long terme. N’acheter que les actifs les moins chers du marché n’est jamais une bonne stratégie si l’on souhaite dépenser moins, car cela nous coûte souvent plus cher d’acheter pas cher.

Ne travailler qu’avec une infrastructure réseau performante et à jour

Il est également courant que les organisations fonctionnent sur une infrastructure réseau vieille de plusieurs décennies qui fonctionne toujours techniquement, mais pas aussi bien qu’elle le devrait. Le prix de remplacement d’un réseau peut sembler élevé. Mais en faisant le calcul, vous constaterez qu’il est beaucoup plus rentable à long terme de le remplacer par un nouvel équipement plus performant.

Trouver autant de ressources gratuites que possible

Aujourd’hui, nombreux sont les fournisseurs de logiciels qui proposent une version « freemium » de leur produit. Le freemium, pour ceux qui l’ignorent, est un business modele par lequel on propose un produit ou le plus souvent un service qui est gratuit, mais avec des fonctionnalités limitées. Pour jouir de toutes les fonctionnalités, les clients devront passer à la version complète du produit, qui elle est payante. Seulement, il arrive aussi que la version premium suffit !

Ici, le but est de trouver autant de ressources gratuites que possible pour que l’économie générée soit plus conséquente et aussi que leurs fonctionnalités puissent se compléter.

Pour l’analyse SEO de vos sites web par exemple, au lieu de s’abonner à un outil SEO payant complet, vous pouvez contenter des nombreux outils SEO gratuits comme ceux de Google (Google Analytics, Google Trends, outil de planification de Google…).

Standardiser l’infrastructure informatique

Ici, standardiser signifie surtout uniformiser. En standardisant votre infrastructure informatique, vous établissez une cohérence entre vos diverses applications matérielles et logicielles.

Par exemple, en faisant en sorte que les employés utilisent tous le même type d’ordinateur, système d’exploitation ou encore logiciels, votre argent et votre temps ne seront pas dépensés à essayer de comprendre quelles applications fonctionnent sur quelles plateformes.

De même, si vos employés sont amenés à changer de poste de travail, grâce à la standardisation de l’infrastructure informatique, ils n’auront pas à tout réapprendre depuis le début à chaque fois. La standardisation a non seulement pour effet d’améliorer le processus métier, mais également à réduire les coûts informatiques.

Allonger la durée de vie de vos actifs informatiques

Les actifs informatiques sont un investissement, et comme tout investissement, il est important de les protéger ! Prenez donc tous les dispositifs nécessaires pour allonger autant que possible la durée de vie de vos actifs informatiques. Vous pouvez par exemple utiliser des refroidisseurs pour vos processeurs, faire du monitoring informatique pour identifier à temps les éventuelles pannes et erreurs qui risqueraient d’endommager très tôt votre parc informatique ou encore bien former vos employés sur la manière d’utiliser les actifs informatiques de manière plus prudente.

Opter pour la virtualisation des serveurs/systèmes informatiques

Dans les entreprises, la plupart des ordinateurs ont un faible taux d’utilisation de leur puissance de calcul, de sorte que les coûts matériels ne sont pas optimisés.

Réduisez le nombre d’ordinateurs que vous utilisez grâce à la virtualisation, cela vous permettrait d’économiser de l’argent. Si vous avez toujours des serveurs dédiés, les partitionner pour permettre à plusieurs applications de partager le matériel peut également diminuer de manière significative vos dépenses.

Utiliser des logiciels open source

L’open source élimine les coûts initiaux d’acquisition de logiciels ainsi que les coûts de maintenance annuels récurrents. Mais, l’open source est bien plus qu’un jeu de coûts, il vous donne aussi accès au code source afin que vous puissiez faire vos propres modifications des logiciels pour que ceux-ci correspondent mieux à vos réels besoins.

De plus, plusieurs études avancent que les mises à jour du code faites par les développeurs en interne améliorent plus rapidement les logiciels que si elles étaient faites par les entreprises qui les prenaient en charge.

Enfin, en optant pour les logiciels open source, lorsque vous rencontrez un problème, vous ne bénéficierez certes pas de l’aide d’aucun fournisseur, cependant vous disposez toujours de nombreuses options d’assistance gratuite venant de la communauté.

Consolider les services que vous utilisez

Prenez le temps d’évaluer les services que vous utilisez actuellement et recherchez les éventuelles redondances. Si certaines de vos plateformes proposent plus ou moins les mêmes services, et ce même en partie seulement, il est plus judicieux de se débarrasser de certaines.

Pour plus d’efficacité d’un point de vue opérationnel et pour moins de dépenses également, les spécialistes conseillent aux entreprises de trouver une ou quelques plateformes qui regrouperaient l’ensemble des services auxquels dépendent leurs activités.

Automatiser l’infrastructure informatique

L’automatisation est un élément essentiel de l’optimisation informatique. En informatique, elle consiste à utiliser des logiciels et des scripts pour exécuter des tâches répétées et éliminer la charge de certains processus aux employés.

Parmi les bénéfices attendus de l’automatisation, il y a notamment la réduction des coûts opérationnels, l’amélioration de la productivité des employés et enfin la réduction des erreurs humaines.

Opter pour des solutions SaaS afin de réduire ses coûts IT

Le logiciel en tant que service (SaaS) permet aux utilisateurs de s’abonner et d’utiliser des logiciels d’application hébergés et déployés directement depuis le Cloud, et pratiquement dans tous les cas, vous aurez en ligne la dernière version existante.

Aujourd’hui, il est devenu plus simple pour les entreprises de trouver des fournisseurs qui proposent des solutions SaaS répondant à leurs besoins dans plusieurs domaines tels que la comptabilité, les ressources humaines, le marketing, la gestion de projet, la gestion des ventes, le service, la fabrication et la chaîne d’approvisionnement…

Le SaaS présente de nombreux avantages pour les entreprises :

  • La solution est opérationnelle en quelques jours/semaines, car il n’y a pas d’achat de matériel ou de logiciel ;
  • Tout ce dont vous avez besoin pour y accéder est une connexion Internet ;
  • Il réduit la dépendance vis-à-vis du personnel informatique. ;
  • Il vous permet d’accéder à distance à vos informations depuis n’importe quel endroit sur n’importe quel appareil ;
  • Il vous offre un accès en temps réel aux informations de votre entreprise dans tous les domaines d’activité ;
  • Il bénéficie également d’une grande évolutivité permet à votre entreprise d’apporter des changements au fur et à mesure que votre entreprise se développe.

Le SaaS, et le Cloud Computing de manière générale, sont aussi un excellent levier de réduction des coûts informatiques. D’abord, une solution SaaS est relativement moins cher qu’une licence de logiciel. Il n’y a pas d’investissement à faire, pas d’amortissements non plus, et un autre avantage et non des moindres, vous disposez toujours de la dernière version en ligne.

En effet, en faisant le choix d’un ou de plusieurs solutions SaaS, qui pour information utilisent l’infrastructure cloud, vous n’avez pas à dépenser d’énormes sommes d’argent pour acheter et entretenir des équipements. Vous n’avez pas non plus besoin d’investir dans du matériel et installations, car les outils sont accessibles depuis un simple navigateur et sont directement opérationnels.

Toutes les solutions de Clever Technologies fonctionnent aussi en mode SaaS.

Clever Technologies est un éditeur de logiciels français, depuis 22 ans déjà, dans deux technologies bien différentes, la communication multimodale et la supervision des astreintes, mais qui peuvent s’avérer complémentaires.

MEMOGuard V5, la supervision simplifiée.

L’expertise dans la gestion des astreintes et des cellules de crise, avec des fonctionnalités innovantes, et presque inexistantes sur le marché de la supervision, dont c’est devenu l’outil de référence :

  • Le double acquittement et le répondeur
  • L’historisation détaillée, et le plannings locaux et multiples.
  • Les multiples supports de déclenchement et de réception des alertes
  • les réseaux informatiques (email POP 3, fichier texte, RS 232…) ;;
  • pager multi opérateurs ;
  • fax, SMS,MMS et mails.
  • … etc etc et tant d’autres options supplémentaires.

CleverMultimédias, la diffusion simplifiée de messages.

Probablement l’une des meilleures platesformes de communication, en mode multicanal (SMS, MMS, Bipper, Fax, Mail, Appel vocaux), et si nécessaire pour mieux diffuser en nombre, vous aurez la possibilité de la coupler avec le MEMOGuard V5, pour assurer la gestion de crise.

Antonio Rodriguez, Directeur Clever Technologies

Autres articles

Recent Articles