la vérité derrière spotify, deezer et apple ! : comment les tops des plateformes musicales creusent-ils les inégalités artistiques ?

0
939
spotify, deezer et apple
spotify, deezer et apple

Inégalités croissantes dans les classements de fin d’année des plateformes musicales

Chaque année, les plateformes musicales telles que Spotify, Deezer et Apple publient leurs classements des artistes les plus écoutés. Ces tops semblent montrer la réalité des goûts du grand public mais ne font en réalité qu’accroître les inégalités entre superstars et autres artistes tout aussi populaires.

Nous allons nous pencher sur ce phénomène préoccupant et expliquer pourquoi une répartition plus équitable des revenus et une reconnaissance plus large des talents sont nécessaires.

La domination américaine et du rap français

Année après année, les tops des plateformes de streaming sont dominés par la pop et le rap américain au niveau mondial, et le rap masculin en France. Si l’on compare ces classements avec ceux des années 2000-2010, ceux-ci étaient bien plus diversifiés, incluant de la variété, de l’électro, du rock ou encore de la pop. Cette uniformité peut être due à plusieurs facteurs :

  • Les algorithmes de recommandation poussent les utilisateurs vers les titres les plus populaires.
  • L’âge moyen des utilisateurs de ces plateformes se situe entre 12 et 25 ans.
  • La popularité d’un artiste ou d’une chanson est souvent basée sur les écoutes intensives d’un faible nombre de fans plutôt que sur un intérêt plus large.

Comment bien choisir le groupe de musique de son événement à Marseille

La rémunération basée sur les statistiques creuse les inégalités

Les plateformes de streaming basent leur système de rémunération sur ces classements, où les artistes les plus écoutés obtiennent une part beaucoup plus importante des revenus. Cela conduit à des inégalités croissantes entre les superstars du streaming et les autres artistes, même si ces derniers ont un public fidèle qui écoute régulièrement leurs albums.

Avant l’ère du streaming, tous les artistes avaient la possibilité de vendre leurs albums et leurs produits dérivés, générant ainsi des revenus qu’ils pouvaient réinvestir dans leur carrière. Aujourd’hui, seuls quelques-uns profitent de cette manne financière, tandis que d’autres peinent à survivre financièrement et à se faire connaître.

Le risque de fraude et la concentration des revenus

Cette situation engendre également des risques de fraude parmi certains pour truquer ces statistiques et figurer en haut des classements. Cela peut fausser la réalité du marché et alimenter une culture de compétition plutôt que de collaboration entre artistes. De plus, cette concentration des revenus nuit à la diversité musicale et empêche de nombreux talents de s’épanouir.

Appel à une plus grande équité et une meilleure reconnaissance des talents

Face à ce constat alarmant, il devient nécessaire de repenser le système de rémunération des artistes sur les plateformes de streaming et de reconnaître davantage la diversité des talents présents. Plusieurs pistes pourraient être explorées :

  • Une répartition des revenus moins dépendante des classements et plus centrée sur la diversité artistique.
  • Une meilleure mise en avant des artistes moins « mainstream » par les algorithmes de recommandation, pour permettre à un public plus large de les découvrir.
  • L’organisation d’événements ou de concerts mettant en vedette des artistes émergents, offrant ainsi une vitrine pour leur travail.

Sonorisation de salle de réunion avec Micro et enceinte pour vos séminaires

Il est urgent que les plateformes musicales prennent conscience de cette situation et agissent en faveur d’une répartition des revenus plus équitable et d’une reconnaissance plus juste des talents de tous les artistes. Ne laissons pas ces inégalités s’aggraver et privilégions une industrie musicale où chaque artiste a sa chance.

Rédacteur chez Journal Infos It
Je suis passionné des nouvelles technologies, du numérique et des technologies du Web. Nous diffusions des actualités sur l’ensemble des solutions, logiciels, plateforme ou autres.
Marcel tricotte