Comment l’OSINT révolutionne le renseignement dans le journalisme, la cybersécurité et bien plus pour enqueter même pour un néophyte

Dans le monde numérique d’aujourd’hui, la recherche, l’analyse et l’utilisation d’informations provenant de sources publiques sont essentielles pour les journalistes, les militaires et les entreprises.

Comprendre l’OSINT : Une méthode d’analyse et de collecte d’informations dans le cyberespace

C’est là qu’intervient l’OSINT (Open Source Intelligence), une méthode qui permet de collecter et d’analyser des informations à partir de sources ouvertes et publiques.

Dans cet article, nous allons examiner ce qu’est l’OSINT, son origine et ses applications dans différents domaines.

Ce que vous devez retenir pour comprendre OSINT :

  • L’OSINT (Open Source Intelligence) est une méthode de collecte et d’analyse d’informations à partir de sources publiques, utilisée dans divers domaines tels que le journalisme, le droit, la cybersécurité et le domaine militaire.
  • Il comprend plusieurs sous-catégories comme GEOINT, SOCMINT, COMINT, IMINT, et MASINT, chacune axée sur un type spécifique d’informations collectées.
  • Les journalistes utilisent l’OSINT pour enquêter, vérifier des informations et suivre des événements à distance, tandis que le monde juridique s’en sert pour recueillir des informations sur des affaires judiciaires.
  • Dans la cybersécurité, l’OSINT aide à détecter les menaces potentielles et à protéger contre les cyberattaques, et dans le domaine militaire, il est utilisé pour élaborer des stratégies basées sur les positions ennemies et autres données tactiques.

Qu’est-ce que l’OSINT ?

L’OSINT ou Renseignement d’Origine Sources Ouvertes (ROSO) en français est né à la fin de la guerre froide lorsque les États-Unis ont cherché à donner une nouvelle forme au renseignement. Depuis lors, l’OSINT s’est largement infiltré dans le monde militaire, les agences de renseignement, la justice, les grandes entreprises et les journalistes. Plus concrètement, il s’agit de rechercher des informations à partir de sources et de données accessibles au public afin de prévenir les fuites d’informations… ou de les exploiter.

Lire : L’intelligence artificielle au service des analystes en cybersécurité

Les principales sous-catégories de l’OSINT sont les suivantes :

  • GEOINT : analyse et collecte d’informations graphiques via des systèmes de géolocalisation pour obtenir des informations sur un territoire.
  • SOCMINT : analyse et collecte d’informations à partir de contenus publiés sur les réseaux sociaux.
  • COMINT : analyse et collecte d’informations extraites des communications interceptées.
  • IMINT : analyse des photographies et des images obtenues par le biais de satellites, de drones ou d’avions.
  • MASINT : analyse et traitement d’informations recueillies par des capteurs marins, des radars ou des moyens électromagnétiques.

Le caractère public des informations collectées et analysées est le fondement de l’OSINT, qui ne ressemble pas au piratage informatique et est donc tout à fait légal.

Lire : Compétences pour devenir un expert en cybersécurité

Les applications de l’OSINT dans différents domaines

Journalisme

L’OSINT est utile pour les journalistes qui l’utilisent à la fois pour enquêter et vérifier la précision des informations collectées. Par exemple, il peut s’agir de vérifier si une source a déjà été mentionnée dans un média concurrent ou si un événement a déjà été couvert par d’autres journalistes. Il permet également de découvrir des informations qui n’ont pas encore été rendues publiques mais qui pourraient être pertinentes pour une histoire en cours. Les journalistes utilisent souvent l’OSINT pour suivre les développements dans des endroits éloignés ou difficiles d’accès où la présence de reporters traditionnels n’est pas possible.

Monde juridique

Dans le domaine juridique, l’OSINT est également utilisé pour recueillir des informations sur des personnes ou des entreprises liées à une affaire judiciaire ou pour surveiller les activités d’un suspect. Par exemple, il peut être utilisé par la justice pour vérifier si un témoin est crédible ou s’il existe des éléments de preuve supplémentaires qui pourraient aider à résoudre une affaire. Les autorités fiscales l’utilisent aussi en analysant les réseaux sociaux des contribuables pour s’assurer que leur mode de vie correspond à leurs revenus déclarés.

Cybersécurité

Les acteurs privés, tels que les spécialistes en cybersécurité, utilisent également l’OSINT pour améliorer les mesures de sécurité d’une entreprise et pour protéger contre les cybermenaces. En collectant des informations sur les menaces potentielles, telles que les logiciels malveillants, les vulnérabilités de sécurité ou les attaques ciblées, ils peuvent prendre des décisions éclairées pour maintenir la sécurité du réseau et des systèmes informatiques de l’entreprise.

Domaine militaire

Enfin, et plus évidemment compte tenu de ses origines, cette méthode est utile pour les fins militaires. Les armées du monde entier emploient l’OSINT, par exemple, pour déterminer les positions des troupes ennemies et élaborer des stratégies. À cet égard, son utilisation constitue un terrain fertile pour explorer les applications militaires de l’OSINT. Par exemple, au début de la guerre en Ukraine, la position d’un soldat ukrainien a été découverte par l’armée russe parce qu’il avait publié une photo sur les réseaux sociaux sans désactiver la fonction de géolocalisation.

Lire : Cybersécurité : Alstom et Airbus vont coopérer

En somme, l’OSINT est un outil puissant et légal pour collecter et analyser des informations à partir de sources ouvertes et publiques. Son utilisation dans le journalisme, le monde juridique, le domaine militaire et la cybersécurité montre son importance croissante dans notre société numérique et mondialisée.

Informations & Technologies chez Infos IT
Passionné de tech et d'innovation, je plonge au cœur des dernières tendances, décodant nouveautés et avancées. Mes analyses et découvertes alimentent votre curiosité technologique
Miguel desforet
  • L'oeil en colère : photos, journalisme et révolution Gérald Bloncourt Lemieux éditeur
    Gérald Bloncourt
  • We demain : une revue pour changer d'époque, n° 24. L'amour en illimité : enquête sur la révolution collectif We Demain
    collectif
  • L'Etat démantelé : enquête sur une révolution silencieuse laurent bonelli La Découverte, Le Monde diplomatique
    laurent bonelli
spot_imgspot_img

Actualités

spot_img