Certification AMF : à quoi ça sert ?

Initiée en 2010, la certification AMF fait l’objet de mises à jour continuelles pour répondre aux nouvelles exigences des investisseurs en produits financiers.

L’Autorité des Marchés Financiers (AMF) estime que ce processus devrait permettre aux professionnels d’offrir une meilleure prestation de service aux investisseurs.

Cependant, la question de son utilité et de sa pertinence reste toujours d’actualité. Cet article est destiné à répondre à cette question.

La certification AMF : qu’est-ce que c’est ?

La certification AMF est une obligation légale imposée par l’Autorité des Marchés Financiers pour certains professionnels de l’univers des finances. Il s’agit d’une certification déployée depuis juillet 2010 dont le but est de vérifier et de valider les connaissances des employés dans un intervalle de six mois après leur recrutement.

L’AMF est en effet l’organisme qui est en charge de cette certification. Sa mission est définie comme telle : « L’AMF est chargée de veiller à la protection de l’épargne investie en produits financiers, à l’information des investisseurs et au bon fonctionnement des marchés ». Ces missions évoluent tous les ans pour s’adapter au contexte économique en France, en Europe et dans le monde.

Quelle est l’utilité de la certification AMF ?

La certification AMF est aujourd’hui un incontournable pour travailler dans le milieu financier. Ce processus comporte des avantages non seulement pour l’AMF et les investisseurs, mais également pour toutes les parties concernées.

Pour l’AMF

Pour l’Autorité des Marchés Financiers, la certification AMF un moyen de protéger les clients des Prestataires de Services d’Investissements (PSI). Pour cela, elle vérifie les compétences de toute personne travaillant dans un établissement de crédit ou entreprise d’investissement : responsables, gérants, analystes financiers, vendeurs, etc.

Cela lui permet de s’assurer des bonnes pratiques et de garantir des relations clients de qualité dans le domaine bancaire et financier. Ainsi, cette certification est nécessaire non seulement pour établir un standard au niveau européen, mais également pour accroître le niveau de qualification globale dans le domaine.

En tant qu’autorité publique indépendante, cette certification est donc un outil de plus que l’AMF a déployé dans le cadre de sa mission de veiller à la protection de l’épargne investie en milieu financier.

Pour les employeurs

Pour les employeurs, la certification AMF est un moyen de s’assurer des qualifications et de l’expertise de toute personne physique agissant pour son compte. Ainsi, le Prestataire de Services d’investissements (PSI) sera en mesure de fournir des services de qualité et d’avoir une bonne relation avec ses clients. Cela joue un rôle important dans la confiance que les clients lui accordent.

Pour les écoles

Pour les écoles de commerce et de finance, la certification AMF offre une possibilité de se démarquer des autres écoles qui offrent des formations dans le domaine financier et qui ne possèdent pas une telle accréditation. En effet, une école certifiée par l’AMF sera en mesure de préparer ses étudiants à la certification AMF et donc de leur garantir une plus grande chance d’être employés.

Pour l’étudiant ou l’employé

Enfin, cette certification est une réelle valeur ajoutée sur le curriculum vitae de toute personne désirant travailler au sein d’un PSI. En effet, la certification AMF permet à l’employé de justifier ses compétences, ses connaissances et son expertise pour occuper un poste dans un PSI, ce qui augmente l’employabilité d’une telle personne.

D’un autre côté, en se formant pour acquérir les connaissances nécessaires pour réussir l’examen de certification AMF, l’employé lui-même acquiert des connaissances réglementaires et techniques lui permettant d’exercer efficacement ses fonctions, de comprendre et d’être en mesure d’expliquer les grandes notions de la finance durable.  

La certification AMF : pour qui ?

L’article 313-7-1 indique que « tout prestataire de services d’investissements à l’obligation de s’assurer que les personnes physiques agissant pour son compte ou placées sous son autorité disposent des qualifications, de l’expertise nécessaire ainsi que d’un niveau de connaissance appropriée ». En d’autres termes, l’examen de certification de l’AMF est obligatoire pour toute personne qui souhaite exercer une fonction dans la prestation de services d’investissements car cette activité est risquée et tout débutant se sortirait pas gagnant d’un flash crash rapide comme celui que nous avons eu pendant la crise du coronavirus.  

Cela inclut tous les compensateurs d’instrument financiers, négociateurs d’instruments financiers, analystes financiers et responsables de la conformité pour les services d’investissement. C’est aussi le cas pour les responsables de conformité et du contrôle interne travaillant dans une société de gestion de portefeuille.

Cette accréditation concerne également les professionnels qui souhaitent obtenir un poste dans un PSI ou qui sont en reconversion professionnelle. Les étudiants des écoles de commerce et de finance bénéficient de préparations spéciales aux examens AMF. Il s’agit bien souvent d’une condition pour l’obtention de leurs diplômes.

Enfin, les salariés en poste avant le déploiement de cette certification, c’est-à-dire avant le 1er juillet 2010 et qui n’ont pas changé de fonction sont couverts par « la clause de grand-père ». Ainsi, ces derniers ne sont pas soumis à l’obligation d’avoir la certification AMF.

Cependant, quand un tel professionnel connaît une évolution ou un changement de poste, ce dernier n’est plus couvert par la clause de grand-père et doit donc passer l’examen de la certification AMF.

Comment obtenir la certification AMF ?

Il est très fréquent que le processus de vérification des connaissances minimales soit appelé certification AMF. Cependant, cela peut sembler être un abus de langage, car l’AMF n’organise aucun examen. Elle certifie uniquement les organismes chargés d’organiser l’examen AMF et non les personnes qui réussissent ces examens.

Ainsi, il existe deux possibilités pour une personne d’obtenir la certification officielle selon la réglementation de l’Autorité des Marchés Financiers.

  • L’examen AMF : Les PSI ont la possibilité de faire certifier les compétences et les connaissances de leurs salariés par une organisation certifiée par l’AMF. Ces organismes proposent de nombreuses options afin de préparer les épreuves. La validité de la certification obtenue à l’issue d’un tel examen n’a aucune limite dans le temps. De plus, elle est valable dans tous les PSI.

Ainsi, une personne ayant réussi l’examen AMF ne fera pas l’objet d’une nouvelle vérification en cas de changement d’employeur ou de changement de fonction ou pour travailler pour le compte d’un nouveau prestataire de services d’investissement.

  • La validation interne : L’AMF offre également la possibilité aux PSI d’organiser eux-mêmes l’examen de certification de leurs employés. Dans ce cas, l’établissement bancaire ou financier prend en charge la vérification des connaissances de son personnel. Il faut noter qu’une telle certification n’est valable que dans l’établissement d’investissement en question et ne pourra pas servir dans un autre établissement.

Le bénéfice de cette réussite est tout de même conservé si cette personne change de prestataire sans quitter le groupe auquel appartient son ancien prestataire. Dans le cas où cette personne change de groupe, elle devra faire l’objet d’une nouvelle vérification chez son nouvel employeur.

En quoi consiste le test de la certification AMF ?

Depuis le 1er janvier 2020, l’examen de certification de l’AMF se compose de 2045 questions réparties en 12 thèmes différents et 54 paragraphes. Il comporte également un Questionnaire à Choix Multiple (QCM) de 120 questions, toujours avec 3 réponses au choix, dont 1 réponse juste. Le QCM est divisé en deux catégories :

  • La catégorie A qui porte sur les connaissances indispensables et qui regroupe un total de 33 questions.
  • La catégorie C qui regroupe un total de 87 questions ayant rapport avec la culture générale et financière du candidat à l’examen.

L’examen se déroule en ligne pendant sur une durée de 2 h avec la tablette ou l’ordinateur portable du candidat. Pour réussir à cet examen, le candidat doit obligatoirement atteindre un taux de bonnes réponses de 80 % sur chacune des catégories de questions A et C.

Il faut cependant noter qu’aucune attestation papier n’est fournie à l’issue de l’examen. Le candidat ayant réussi à l’examen reçoit un mail attestant sa réussite à l’examen certifié par l’AMF. Il devra donc conserver ce mail et s’en servir pour justifier la validation des connaissances minimales exigées par l’AMF auprès de son employeur actuel ou futur.

Combien coûte la certification AMF ?

Le montant à débourser par le candidat pour passer le test de la certification AMF dépend majoritairement de l’institution choisie. Le coût de la première inscription au test des connaissances minimales exigées par l’AMF est de 95 euros. Toutefois, il est possible de faire le choix entre plusieurs formules qui permettent de bénéficier d’un accompagnement pendant la préparation de l’examen. Le Cnam par exemple propose des solutions entre 110 et 170 euros.

Comment bien se préparer pour le test de certification AMF ?

L’examen de la certification AMF est un test sérieux qui nécessite une bonne préparation et des connaissances solides. Ce qui est tout à fait justifié, l’objectif de ce test étant de s’assurer que le candidat possède les connaissances minimales exigées pour occuper un poste dans un PSI.

Le moyen le plus indiqué pour mettre toutes les chances de son côté lors de l’examen est donc de suivre une formation chez un organisme spécialisé. En effet, de nombreuses institutions offrent des formations en certification AMF. Ces formations sont des occasions pour les candidats d’acquérir des bases solides dans le domaine financier et connaissances suffisantes pour réussir le test du premier coup.

Les candidats qui ne désirent pas suivre une formation complète peuvent également opter pour une solution d’accompagnement pendant la préparation de l’examen. Dans ce cas, le candidat bénéficiera d’une formation accélérée qui lui permettra de rattraper son retard afin d’être prêt pour l’examen.

Recent Articles

spot_img