IOT, Internet des objets, qu’est ce que c’est

Grâce à l’Internet des objets, des appareils compatibles Web se connectent les uns aux autres et exploitent les données qu’ils s’échangent, ce n’est plus une évolution, mais une révolution. Les appareils communiquent via le cloud et se connectent à Internet par le biais d’un réseau Wi-Fi, une connexion cellulaire (5G ou 4G) ou Bluetooth, et si la Domotique explose partout, c’est aussi et surtout grâce à l’iOT.

IOT, Internet des objets : qu’est-ce que c’est :  l’Internet des objets (IoT) est en quelque sorte une voie de premier plan vers un monde connecté et intelligent. Il vise à faciliter différentes tâches pour les utilisateurs et à fournir d’autres tâches, telles qu’une surveillance facile des différents phénomènes qui nous entourent par exemple.

L’IoT trouve des applications dans de nombreux domaines et secteurs, comme celui de l’industrie par exemple pour la création d’usines dite intelligentes ou encore dans celui de la sécurité pour la surveillance et les interventions à distance.

Internet des objets : qu’est-ce que l’IoT ?

Découvrez dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur ce que les experts en informatique considèrent aujourd’hui comme la 3e génération d’Internet, celle qui a rendu possible la matérialisation d’internet dans le monde réel.

Que signifie IoT – Internet des Objets ?

Le terme Internet des objets (IoT) est utilisé pour décrire les appareils embarqués (objets) dotés d’une connectivité Internet, leur permettant de se connecter entre eux, et d’interagir les uns avec les autres.

Connectant déjà plus de 12,3 milliards de terminaux actifs allant des bracelets aux voitures en 2021, et environ 150 milliards d’objets connectés d’ici 2025, l’IoT a le potentiel d’avoir un impact sur tout, des nouvelles opportunités de produits à l’optimisation de l’atelier en passant par les gains d’efficacité des travailleurs d’usine qui propulseront le chiffre d’affaires et le résultat net.

Dans le langage courant, l’IoT fait référence à un nouveau type de monde où presque tous les appareils et objets que nous utilisons sont connectés à un réseau. Ces objets peuvent ensuite être utilisées en collaboration pour réaliser des tâches complexes qui nécessitent un haut degré d’intelligence, que même l’humain n’a pas.

Pour que cette intelligence et collaboration puissent exister dans le système IoT, les appareils sont équipés de nombreux dispositifs comme des capteurs, d’actionneurs, de processeurs et d’émetteurs-récepteurs intégrés. Ces derniers sont en quelques sortes les 5 sens d’un système IoT. Les capteurs par exemple sont indispensables pour la collecte des données.

On pense que l’IoT améliorera l’efficacité énergétique, la surveillance à distance, le contrôle des actifs physiques et de la productivité grâce à des applications aussi diverses que la sécurité domestique à la surveillance de l’état de l’usine, ou encore dans le domaine de la domotique.

Il est aussi déjà utilisé sur des marchés dans les domaines des soins de santé, des appareils ménagers et des bâtiments, des marchés de détail, des entreprises énergétiques et manufacturières, de la mobilité et du transport, des entreprises de logistique et par les médias.

Découvrir la solution MEMOGuard pour superviser les alertes et recevoir les alarmes sur son mobile

MemoGuard
MemoGuard

Comment fonctionne un système IoT ?

Un système IoT complet intègre quatre composants bien distincts : des capteurs/dispositifs, la connectivité, le traitement des données et enfin une interface utilisateur. Ci-dessous, nous allons expliquer brièvement chaque composant et le rôle qu’il joue.

  • Capteurs/Appareils

Des capteurs ou des appareils collectent des données à partir de leur environnement. Cela peut être aussi simple qu’une lecture de température ou aussi complexe que l’analyse d’un flux vidéo complet.

Un capteur se définit comme un dispositif permettant de capter un phénomène physique et de le restituer sous forme de signal. Il arrive aussi que la collecte de données soit assurée par des appareils et pas seulement des capteurs.

C’est le cas par exemple des Smartphones. Il ne s’agit pas de capteurs à proprement parlé, mais plutôt des appareils. Cependant, puisqu’elles intègrent plusieurs capteurs (appareil photo, accéléromètre, GPS…), elles peuvent quand même collecter des données.

  • Connectivité

L’étape suivante consiste à envoyer les données connectées vers le cloud. C’est là qu’intervient la connectivité !

Les capteurs/appareils peuvent être connectés au cloud via diverses méthodes, notamment la technologie cellulaire, satellite, WiFi, Bluetooth, réseaux étendus à faible consommation (LPWAN) ou en se connectant directement à Internet via Ethernet.

  • Traitement des données

Une fois que les données arrivent dans le cloud, un logiciel les traite pour qu’elles soient exploitables.

Le traitement peut être simple, comme vérifier que la lecture de la température se situe dans une plage acceptable ou plus complexe comme utiliser la vision par ordinateur sur vidéo pour identifier des objets (comme des intrus dans votre maison).

Mais que se passe-t-il lorsque la température est trop élevée ou s’il y a un intrus dans votre maison ? C’est là qu’intervient l’interface utilisateur, le dernier composant de l’IoT où l’utilisateur peut exploiter et utiliser les données.

  •  Interface utilisateur

Enfin, les informations extraites des données collectées sont rendues utiles à l’utilisateur final. Cela peut se faire via une alerte à l’utilisateur (Iot mail SMS, notification…). Par exemple, une alerte textuelle lorsque la température est trop élevée dans la chambre froide de l’entreprise.

L’utilisateur peut également disposer d’une interface lui permettant de s’enregistrer de manière proactive sur le système. De là, il peut accéder aux informations, mais également commander des actions qui affecteront le système. Par exemple, l’utilisateur peut régler à distance la température dans la chambre froide via une application sur son téléphone.

Cela dit, avec l’IoT, certaines actions peuvent être programmées pour s’effectuer automatiquement. Plutôt que d’attendre que vous ajustiez la température, le système pourrait le faire automatiquement via des règles prédéfinies. Et plutôt que de simplement vous appeler pour vous alerter d’un intrus, le système IoT pourrait également avertir automatiquement les autorités compétentes.

Pourquoi nous avons besoin de l’internet des objets ?

Voici quelques-uns des avantages de l’IoT :

  • Plus de données signifie de meilleures décisions

Grâce à leurs capteurs, les objets connectés sont capables de collecter une grande quantité de données sur de nombreux domaines différents. Prenons les cas des réseaux sociaux que nous utilisons chaque jour, c’est en collectant en permanence des données (identité, activités, mais aussi préférences, qui nous concernent, qu’ils arrivent à nous proposer des publicités plus ciblées qui peuvent potentiellement nous intéresser et nous être utiles.

  • Capacité de suivre et de surveiller (superviser) les choses

Si des objets connectés sont installés dans votre frigo connecté, vous pourrez en temps réel surveiller la qualité des produits qui sont dedans et aussi les produits qui manquent ou les produits qui doivent éventuellement être jetés.

  • Alléger la charge de travail grâce à l’automatisation

Avoir un appareil qui fait la plupart du travail pour vous signifie que vous pouvez économiser plus de temps et d’argent. Imaginez que votre réfrigérateur commande un nouveau carton de lait à livrer lorsqu’il atteint un certain niveau de péremption ? Cela me semble bien.

Cela réduit considérablement les efforts humains. Il en résulte également la création d’appareils qui nécessitent peu ou pas d’intervention humaine, leur permettant de fonctionner entièrement par eux-mêmes. Mais l’automatisation profite surtout à des secteurs comme celui de l’industrie où des tâches difficiles et dangereuses peuvent dorénavant être confiés à des objets connectés.

  • Augmente l’efficacité en économisant de l’argent et des ressources

En plus de faire gagner du temps au propriétaire de l’appareil, l’IoT peut également entraîner des économies de coûts. Par exemple, si dans votre entreprise, les lumières s’éteignent automatiquement au moment où vous quittez une pièce, vous pourriez économiser beaucoup d’argent sur vos factures d’électricité.

  • Meilleure qualité de vie

En fin de compte, tous les avantages de l’IoT conduisent à une meilleure qualité de vie. Avoir vos appareils pour suivre et commander des choses pour vous, éteindre les lumières pour vous et vous aider à gérer des tâches importantes que vous n’avez peut-être pas le temps de faire vous-même enlève certainement beaucoup de stress.

Exemples d’applications de l’Internet des objets (IoT)

Les applications des technologies IoT sont multiples, car elles sont adaptables à presque toutes les technologies capables de fournir des informations pertinentes sur leur propre fonctionnement. Voici quelques exemples !

  • Les maisons connectées

Grâce notamment à l’augmentation du rôle du Wi-Fi dans la domotique, on peut aujourd’hui contrôler les appareils électroménagers et domestiques par des systèmes contrôlés électroniquement et connectés à Internet. Cela peut inclure la configuration à l’avance de systèmes de chauffage et d’éclairage complexes et la configuration d’alarmes et de contrôles de sécurité à domicile, tous connectés par un concentrateur central et contrôlés à distance par une application mobile.

  • Les usines intelligentes

Une usine intelligente est une usine hautement numérisée et connectée où les machines et les équipements sont capables d’améliorer les processus grâce à l’automatisation et à l’auto-optimisation. Dans ce type d’usine, on a généralement besoin de peu de main-d’œuvre, car les tâches sont assurées par les machines de manière automatique et plus efficace.

  • La santé

L’utilisation de dispositifs portables ou de capteurs connectés sur les patients permet aux médecins de surveiller l’état d’un patient en dehors de l’hôpital et en temps réel. En surveillant en permanence certaines mesures et des alertes automatiques sur leurs signes vitaux, l’Internet des objets contribue à améliorer les soins aux patients et la prévention des événements mortels chez les patients à haut risque.

Une autre utilisation est l’intégration de la technologie IoT dans les lits d’hôpitaux, laissant la place aux lits intelligents, équipés de capteurs spéciaux pour observer les signes vitaux, la pression artérielle, l’oxymètre et la température corporelle, entre autres.

  • La surveillance du trafic

L’Internet des objets peut être très utile dans la gestion de la circulation automobile dans les grandes villes, contribuant au concept de villes intelligentes (smart citys), notamment en assurant la gestion des lumières et illuminations.

Lorsque nous utilisons nos téléphones portables comme capteurs, qui collectent et partagent les données de nos véhicules via des applications telles que Waze ou Google Maps, nous utilisons l’Internet des objets pour nous informer.

Et, en même temps contribuer à la surveillance du trafic, en montrant les conditions de différents itinéraires, et alimenter et améliorer les informations sur les différents itinéraires vers la même destination, distance, heure d’arrivée estimée.

MEMOGuard V5, de Clever Technologies, pour la supervision de tous vos IOT.

Éditeur Français de solutions de supervision, depuis maintenant plus de 22 ans, la dernière version de son outil MEMOGuard V5, qui fonctionne soit en mode installé, soit en mode SaaS, est probablement ce qui se fait de mieux dans le monde si particulier de la supervision informatique.

Compte tenu, que l’internet des objet, intervient dorénavant dans tous les secteurs d’activités d’un site industriel, ou bien d’une ville, et pour des secteurs aussi variés que les loisirs, la robotique, la domotique, l’agroalimentaire ou les loisirs, il est important de se tenir informés.

Mais cela ne suffit plus, il faut en plus qu’il y ait une certaine sécurité dans les transmissions des données (cryptage et authentification), une excellente fiabilité et un rendu optimisé pour pouvoir automatiser et bien gérer les maintenances.

MEMOGuard V5, supporte tous les protocoles du marché, donc il est aisé de l’interconnecter avec des IOT, pour mieux gérer les astreintes pouvant survenir, avec son système de gestion des acquittements et des doubles acquittements, vous aurez l’outil idoine pour cela.

Auteur Antonio Rodriguez, Directeur Clever Technologies

Pour en savoir plus :

Recent Articles

spot_img