Actualités IT en France

Communiquer sur vos produits et services innovants

Qu’est-ce qu’un test de non régression : Principe et avantages

Il n’est pas rare que le code HTML d’un site web ou un logiciel soit modifié au fil du temps dans le but d’ajouter plus d’améliorations ou plus de fonctionnalités. Cependant, apporter des changements au code écrit, par soi-même ou par d’autres personnes, n’est pas toujours aussi aisé.

Cela peut avoir quelques répercussions non souhaitées sur certaines parties du projet. Cela peut également affecter la charte graphique, engendrer une défaillance dans l’expérience utilisateur ou entraîner une disparition du contenu du site.

C’est pour cette raison qu’il est important de faire une analyse minutieuse de chaque page ou de chaque bloc du site susceptible d’être affecté en procédant à un test de non régression. C’est une tâche moins pénible et efficace qui permet de gagner du temps lorsqu’elle est automatisée. Découvrez dans cet article ce que c’est que le test de non régression et ses différents types.

Test de non régression, qu’est-ce que c’est ?

Le mot régression veut dire ‘’retourner à une étape antérieure de quelque chose’’. Ainsi, le test de non regression ou TNR est une pratique qui consiste à faire des tests logiciels en vue de vérifier qu’une application ou un site Internet fonctionne parfaitement après une mise à jour importante.

En effet, lorsqu’une modification est apportée au code, il peut s’ensuivre des dysfonctionnements ou des anomalies sur le logiciel ou le site Internet. Pour limiter ces risques et permettre au code de toujours rester opérationnel même après des changements apportés, le test de non régression est la solution adéquate. C’est la dernière étape après toutes les phases tests, permettant de vérifier le comportement du produit après sa version de développement. 

Il existe de nombreux outils permettant de faire des tests de logiciel. Mais parmi ceux-ci, CloudNetCare reste la plateforme experte dans l’automatisation des tests logiciels.

À quels moments appliquer des tests de non régression ?

Il existe plusieurs cas de figure pour lesquels les tests de non régression peuvent être appliqués. Ainsi, ils peuvent servir lors d’une modification de la structure, lors de l’ajout d’une nouvelle fonctionnalité ou option, ou encore en cas de mises à jour effectuées. De plus, les tests de régression peuvent aussi s’appliquer dans certains autres cas comme :

  • une nouvelle requête ajoutée à une fonctionnalité déjà existante ;
  • une optimisation du code source en vue d’améliorer les performances ;
  • une correction apportée au code en cas d’éventuel défaut.

Quelques types de test de non régression ?

Avant de procéder à son test de non régression, il est important de choisir celui qui correspond le mieux à vos objectifs. Les TNR existent sous plusieurs formes et chacune d’elles répond à un processus de développement de votre logiciel ou des mises à jour souhaitées. En voici quelques-unes qui sont le plus souvent utilisées.

Le test de non régression corrective

Ce type de test est apprécié pour sa simplicité. Il est moins chronophage et nécessite moins d’effort. Ce test de non régression de correction des performances réutilise les tests existants sans en apporter une quelconque modification majeure sur les fonctionnalités du produit.

Le test de non régression complet

Le test de non régression complet est conforme à son nom. Il consiste à vérifier à nouveau tous les éléments du produit, et cela, en partant de zéro. C’est un procédé assez complexe qui fait une rétrospection sur toutes les modifications apportées dès le départ. Ce test est souvent utilisé lorsque des manquements ou des omissions sont observés dans les phases tests réalisées précédemment. C’est également une méthode qui vous permet d’être plus rassuré sur la qualité de votre projet. Il est alors important, plutôt que de tenter d’identifier ce qui n’a pas marché, de tout retester depuis le début pour parvenir à son objectif.

Toutefois, à part les tests de non régression correctifs et complets, il existe d’autres tests aussi efficaces pour faire des tests logiciels. Il s’agit entre autres du test de non régression sélective, du test de non régression unitaire, du test de non régression partielle et du test de non régression progressive.

En somme, le test de non régression est une stratégie efficace pour éviter des problèmes de bug ou de dysfonctionnement sur son logiciel ou son site Internet. Cependant, pour améliorer sa qualité, il importe d’utiliser des outils adaptés et de définir les meilleures pratiques à mettre en place

Les derniers articles par Infos Nouvelles Technologies (tout voir)

Recent Articles