Panne des GEANTS Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger

Panne massive : deux réseaux sociaux et les deux messageries du géant californien

   San Francisco, 4 oct 2021 (AFP)

Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger recommencent à fonctionner

Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger revenaient doucement en ligne mardi, ont constaté des journalistes de l’AFP et de nombreux utilisateurs, après plus de six heures de panne, un incident sans précédent pour le groupe californien déjà très décrié.

   Sur le site Downdetector, qui suit les pannes des services numériques et qui a identifié celle du géant des réseaux sociaux comme « la plus importante qu’il ait jamais observée », les signalements d’incidents étaient largement en baisse vers 22H GMT.

lundi vers 16H00 GMT Les GEANTS toujours en panne Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger

Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger, les deux réseaux sociaux et les deux messageries du géant californien, subissaient une panne massive lundi, affectant potentiellement des dizaines de millions d’utilisateurs dans le monde, alors que le groupe traverse l’une de ses pires crises de relations publiques.

   Le site Downdetector montrait notamment des pannes dans des zones densément peuplées comme Washington ou Paris.

   « Facebook fait face à une panne mondiale d’une rare intensité« , a noté le site Downdetector, qui rassemble des signalements d’utilisateurs. Rien qu’entre 15H15 et 16H30 GMT, « nous avons vu plus de 5,6 millions de rapports du monde entier sur des problèmes avec ces services », a précisé le site qui affirme également que c’est la panne la plus importante qu’il ait jamais observée.

Après une première heure de silence, les services ont reconnu le problème.

   « Ce site est inaccessible », « impossible de trouver l’adresse du serveur », indiquait le site de Facebook à de nombreux utilisateurs lundi vers 16H00 GMT.

   « Ce site est inaccessible », « impossible de trouver l’adresse du serveur », indiquait le site de Facebook lundi vers 19H30 GMT. La panne durait alors depuis près de quatre heures.

La panne semblait durer depuis environ une heure.

   « Nous sommes au courant que certaines personnes ont du mal à accéder à nos applications et produits. Nous travaillons à un retour à la normale le plus rapidement possible et nous présentons nos excuses pour ce désagrément », a tweeté Andy Stone, un porte-parole de Facebook.

   A Wall Street, le cours de Facebook, déjà en baisse en début de séance, accélérait ses pertes et chutait de près de 6%.

   L’entreprise Facebook n’a pas réagi immédiatement à une sollicitation de l’AFP sur la panne.

   La plateforme aux près de 3 milliards d’utilisateurs mensuels traverse l’une des pires crises sur sa réputation depuis deux semaines, à cause des révélations d’une lanceuse d’alerte.

   Ancienne ingénieure chef de produit chez Facebook, Frances Haugen a fait fuiter de nombreux documents internes et a accusé le groupe de « (choisir) le profit plutôt que la sûreté » de ses utilisateurs, dans un entretien diffusé par la chaîne CBS dimanche.

   Avant son départ de l’entreprise, en mai, Frances Haugen avait emporté avec elle de nombreux documents issus de recherches internes à l’entreprise et confiés notamment au Wall Street Journal.

La lanceuse d’alerte est aussi revenue sur le scrutin présidentiel américain de novembre 2020, quand Facebook avait modifié ses algorithmes pour réduire la diffusion de fausses informations.

   Mais selon Frances Haugen, « dès que l’élection a été terminée », le groupe les a reconfigurés comme avant, « pour donner la priorité à la croissance plutôt qu’à la sûreté », a-t-elle soutenu dans son entretien à l’émission « 60 Minutes », sur CBS.

   Elle doit être interrogée mardi par les élus américains lors d’une audition consacrée à l’impact de Facebook et Instagram sur les jeunes utilisateurs, une semaine après une longue séance de questions des sénateurs adressées à Antigone Davis, responsable de la sécurité et de l’enfance au sein de la firme.

« Facebook et d’autres sites affiliés ont disparu d’Internet dans un déluge de mises à jour de BGP », un protocole de routage informatique, a ainsi tweeté John-Graham-Cumming, le directeur technologique de la société Cloudflare.

   Il a fait part d’un « grand nombre de changements (principalement des routes retirées) » intervenus quelques minutes avant que l’accès ne soit rompu.

 Bonne chance

   « Les inscriptions sont en forte hausse sur Signal (bienvenue tout le monde) », a ainsi écrit la messagerie réputée pour son cryptage des données.

   Les études évoquent notamment les liens entre le mythe du corps féminin idéal véhiculé par de nombreux contenus sur les réseaux et les risques pour la santé mentale des adolescentes complexées.

   « Nous savons aussi ce que c’est de travailler pendant une panne et nous souhaitons bonne chance aux ingénieurs qui essaient de remettre les plateformes en ligne », a-t-elle ajouté.

   « Que faire maintenant ? Gmail », s’amusait de son côté le compte officiel de Google au Royaume-Uni.

   Les critiques et utilisateurs facétieux n’étaient pas en reste, avec de nombreux messages humoristiques et des références à la nécessité de se parler désormais « en vrai ».

   « Les gens qui font des blagues sur les services de Facebook me rendent malades. Tous ceux qui utilisaient un casque de réalité virtuelle Oculus au moment de la panne sont piégés dans un monde parallèle et s’ils meurent là ils meurent dans la vraie vie », ironisait par exemple Gavin Young, qui se présente comme un ingénieur informatique.

   La panne intervient alors que la plateforme aux près de 3 milliards d’utilisateurs mensuels traverse l’une des pires crises sur sa réputation depuis deux semaines, à cause des révélations d’une lanceuse d’alerte.

   Ancienne ingénieure chef de produit chez Facebook, Frances Haugen a fait fuiter de nombreux documents internes et a accusé le groupe de « (choisir) le profit plutôt que la sûreté » de ses utilisateurs, dans un entretien diffusé par la chaîne CBS dimanche.

   Elle doit être interrogée mardi par les élus américains lors d’une audition consacrée à l’impact de Facebook et Instagram sur les enfants et adolescents.

   À Wall Street, le cours de Facebook, déjà en baisse en début de séance, perdait près de 6%.

Autres articles

Recent Articles