Un pas de géant vers des moteurs zéro émission : Voici le moteur à hydrogène qui va tout changer !

Yanmar se lance dans la course aux moteurs à hydrogène pour navires côtiers

Du diesel au biofuel : l’évolution des moteurs hydrogène

L’industrie maritime fait face à de nouvelles exigences en matière de décarbonation et doit s’adapter rapidement. Les moteurs diesel, autrefois très prisés pour leur performance, sont désormais sur le point d’être remplacés par des alternatives respectueuses de l’environnement.

Parmi ces solutions, les moteurs à biocarburants ont représenté une première étape importante vers la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), permettant ainsi de répondre aux préoccupations écologiques grandissantes.

Le virage vers l’hydrogène

Aujourd’hui, l’hydrogène apparaît comme la solution idéale pour alimenter les moteurs des navires côtiers. Non seulement il est abondant et relativement bon marché, mais surtout, il ne produit absolument aucune émission polluante lorsqu’il est utilisé comme carburant. C’est pourquoi de nombreux acteurs du secteur maritime se lancent dans la conception et la production de moteurs fonctionnant à l’hydrogène.

  • Kawasaki Heavy Industries : cette entreprise japonaise collabore avec Yanmar pour développer des moteurs à quatre temps alimentés par ce nouveau type de carburant.
  • Wartsila : un constructeur finlandais qui propose également des moteurs combinant biofuel et hydrogène pour une combustion plus propre que jamais.

Le futur de la recharge électrique arrive, avec un chargement éclair pour votre voiture électrique!

Yanmar, un géant japonais qui se réinvente

Yanmar, spécialiste des moteurs pour bateaux, s’est lancé dans le développement d’un moteur à combustion d’hydrogène en quatre temps spécifiquement conçu pour les navires côtiers. Ce projet ambitieux se déroule en deux phases :

  1. Dans un premier temps, Yanmar développe un modèle fonctionnant avec un mélange de biofuel et d’hydrogène. Il utilise une faible quantité de biocarburant pour allumer le moteur et initier la combustion de l’hydrogène.
  2. Parallèlement, l’entreprise travaille sur une version entièrement alimentée par hydrogène, ne nécessitant plus aucune assistance des biocarburants.

A terme, ces moteurs révolutionnaires – qu’ils soient partiellement ou totalement alimentés par de l’hydrogène – devraient contribuer à la diminution significative des émissions de GES dans l’industrie maritime.

Un prototype prometteur

L’une des particularités du futur moteur à hydrogène de Yanmar est son architecture innovante : il sera équipé de deux moteurs, de batteries et d’un générateur d’hydrogène embarqué, disposé sur le pont supérieur du navire. En outre, alors que les moteurs classiques de ce type sont généralement dotés d’un moteur deux temps plus léger, Yanmar et Kawasaki Heavy Industries ont décidé de miser sur un modèle à quatre temps, offrant des performances optimisées pour les navires côtiers.

Un engagement fort envers l’hydrogène et la transition énergétique

Même si Yanmar semble vouloir accélérer le développement de son moteur à combustion d’hydrogène, cela ne signifie pas pour autant que l’entreprise abandonne ses autres projets et technologies. En effet, elle continue d’étudier et de développer simultanément plusieurs solutions alternatives et respectueuses de l’environnement, toujours dans l’optique d’une meilleure performance et d’un moindre impact écologique.

Autre article : Mobility as a Service (MaaS)

L’avenir de l’industrie maritime : connecté et vert

Les acteurs du secteur doivent aujourd’hui revoir leur position et faire preuve d’innovation pour rester compétitifs sur un marché où l’énergie verte est désormais une priorité absolue. Bureau d’étude, fabricants de moteurs, opérateurs, organismes de formation… Tous sont concernés par cette évolution majeure qui touche l’ensemble de la filière maritime.

Ainsi, le virage vers l’hydrogène initié par Yanmar s’inscrit pleinement dans l’impératif de transition énergétique qui doit encourager toutes les entreprises du domaine, quelle que soit leur taille ou leur spécialité, à relever ce défi environnemental sans précédent.

Informations & Technologies chez Infos IT
Passionné de tech et d'innovation, je plonge au cœur des dernières tendances, décodant nouveautés et avancées. Mes analyses et découvertes alimentent votre curiosité technologique
Miguel desforet
  • NGK Bougie d'allumage NISSAN 2355 224012J200,224012J200Q0,224012J200VA Bougie moteur,Bougie,Bougies d'allumage 1N0418110,BKR5EY11,224012J200
    Ouverture de la clé: 16 mm; Filetage: M14 x 1,25; Longueur du filetage [mm]: 19,0; Bougie: Électrode centrale en nickel, 1-électrode de masse, Antiparasitage, 5kOhm, avec siège à garniture plate, Raccord-SAE fixe; Position d'allumage [mm]: 4,0; Code moteur: SR20D, SR20DE; Écartement des électrodes [mm]: 1,1; numéro TECDOC du moteur: 2521; Année à partir de: 07/1999; pour numéro OE: 22401-2J200; NISSAN: PRIMERA (P11),PRIMERA Hatchback (P11),ALMERA I Hatchback (N15),PRIMERA Traveller (W10),PRIMERA Traveller (WP11); 224012J200, 224012J200Q0, 224012J200VA, 1N0418110, BKR5EY11, 224012J200, 224012J200Q0, 224012J200VA; Bougie moteur,Bougie,Bougies d'allumage
  • NGK Bougie d'allumage HYUNDAI,SUBARU,INFINITI 2300 2240127N15,2240127N15VA,2240127N15VB Bougie moteur,Bougie,Bougies d'allumage 2240127N65,5861033850
    Ouverture de la clé: 16 mm; Filetage: M14 x 1,25; Longueur du filetage [mm]: 19,0; Bougie: Électrode centrale en platine, 1-électrode de masse, Antiparasitage, 5kOhm, avec siège à garniture plate, Raccord-SAE fixe; Position d'allumage [mm]: 3,5; numéro TECDOC du moteur: 18438, 1640, 25052; Année à partir de: 01/1991; Année jusqu'à: 12/1996; Écartement des électrodes [mm]: 1,1; Code moteur: VH45D, G6BA-G, EJ25; HYUNDAI: SONATA IV (EF); SUBARU: FORESTER (SH),OUTBACK (BL, BP),OUTBACK (BE, BH),Legacy IV Kombi (BP),Legacy IV Limousine (BL); INFINITI: Q45 I; 2240127N15, 2240127N15VA, 2240127N15VB, 2240127N65, 5861033850, 8971113760, 9009866070, PFR5B11, 2240127N15, 2240127N15VA, 2240127N15VB, 2240127N65, 22401AA570, 9009866070; Bougie moteur,Bougie,Bougies d'allumage
  • NGK Bougie d'allumage NISSAN 4775 224018H315,224018H375,224018H375VA Bougie moteur,Bougie,Bougies d'allumage 1N2218110,LFR5AP11,224018H31456
    Ouverture de la clé: 16 mm; Filetage: M14 x 1,25; Longueur du filetage [mm]: 26,5; Bougie: Électrode centrale en platine, 1-électrode de masse, Antiparasitage, 5kOhm, avec siège à garniture plate, Raccord-SAE fixe; Position d'allumage [mm]: 3,5; numéro TECDOC du moteur: 23874, 17647, 17648, 4700; zones climatisées: pour des zones climatiques tempérées; pour numéro OE: 22401-8H315, 224018H315; NISSAN: MICRA III (K12),Note (E11, NE11),Micra C+C III (K12); 224018H315, 224018H375, 224018H375VA, 1N2218110, LFR5AP11, 224018H31456, 224018H315, 224018H375, 224018H375VA; Bougie moteur,Bougie,Bougies d'allumage
spot_imgspot_img

Actualités

spot_img